Eudes Séméria psychologue
Psychologue - Psychothérapeute à Paris 15

Angoisse, anxiété, attaques de panique

Avant tout, il est nécessaire de bien distinguer les différences entre la peur, l’angoisse, l’anxiété, les attaques de panique.

  • La peur a toujours un objet : on a toujours peur de quelque chose (un chien, le vide, etc.).
  • L’anxiété s’apparente souvent à de la peur, puisqu’elle correspond à l’attente consciente d’un danger ou d’un problème. Cette émotion est normale, et même utile puisqu’elle invite à la prudence, mais elle peut devenir excessive et se généraliser. On parle alors de « troubles anxieux ».
  • L’angoisse n’a pas d’objet identifiable, elle vient « de l’intérieur » de soi et on ne sait généralement pas très bien à quoi la rapporter. Précisons qu'il est parfaitement normal de ressentir de l'angoisse de temps en temps. Les "crises d'angoisse", en revanche,  signalent un dysfonctionnement psychique.
  • Les troubles anxieux regroupent l’anxiété sociale, l’agoraphobie (peur des lieux publics), les phobies, le stress post-traumatique, les troubles obsessionnels, le trouble panique.
  • L'attaque de panique (ou crise d'angoisse) est un moment de terreur intense, qui survient de façon brutale et inattendue, et qui atteint son intensité maximale en quelques minutes. Elle est imprévisible et peut se produire n'importe où, sans événement déclencheur identifié. Pendant cette crise, qui peut durer de dix à vingt minutes mais semble une éternité, la personne ressent plusieurs des symptômes suivants :
  • palpitations ou accélération du rythme cardiaque ;
  • transpiration ;
  • tremblements musculaires ;
  • impression d'étouffement, d'étranglement, d'oppression thoracique ;
  • douleur ou gêne dans le ventre ou la poitrine ;
  • nausées
  • sensation de vertige, d'instabilité, de tête vide ou d'évanouissement ;
  • sentiment d'irréalité ou de dépersonnalisation (impression d'être détaché de soi) ;
  • peur de perdre le contrôle de ses actes, de devenir fou ;
  • sensation de mort imminente ;
  • engourdissement ou picotements ;
  • frissons ou bouffées de chaleur.

D'autres symptômes divers peuvent également se manifester.

Contrairement à ce que redoutent la plupart des personnes qui souffrent d’angoisses, ce trouble se traite généralement très bien et n’a rien d’une fatalité. En thérapie existentielle, les premiers résultats se font sentir au bout de quelques jours et les crises disparaissent souvent en quelques semaines.

Prendre contact avec Eudes Séméria

Illustration :

Eudes Séméria à Paris 15

Eudes Séméria psychologue

3, rue d'Alleray
75015 Paris 15

Du Lundi au Vendredi de 8h30 à 20h30

Le Samedi de 8h30 à 15h

Dernier témoignage

"Regarder le monde droit dans les yeux"

Par Claire3692

La thérapie existentielle proposée par Eudes Séméria est à la fois ce qui m'a paru le plus solide philosophiquement, voire éthiquement, et le plus concrètement opérant. Poser que chacun peut se déterminer lui-même est une posture profondément humaniste, qui grandit l'Homme. Ainsi, le patient peut se changer lui-même mais aussi transformer le monde. Il n'est pas que corps ou matière, il est acteur. Il n'est pas que passé, il est projection. Or, il se trouve que cette position philosophique grandissante appuie des méthodes thérapeutiques qui fonctionnent. Eudes Séméria m'a proposé des solutions concrètes à expérimenter dans ma vie relationnelle et aujourd'hui j'ai davantage confiance en moi, je peux davantage m'affirmer et j'entrevois la fin de mon agoraphobie. Pour moi, ce mix entre intelligibilité intellectuelle de la thérapie et applicabilité rapide avec résultats évaluables a été très épanouissant.

Réalisation & référencement Créer un site internet de psychologue

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.